Termes de référence pour le recrutement d’un consultant chargé de former des membres des Comités Locaux de Renforcement de la Participation citoyenne de la Femme.

 

PROJET : AMELIORATION DE L’ACCES A LA TERRE DE LA FEMME BURUNDAISE, appuyé par CORDAID.

Termes de référence pour le recrutement d’un consultant chargé de former des membres des Comités Locaux de Renforcement de la Participation citoyenne de la Femme.

0.    I Introduction.

Le Réseau Justice et Paix à travers les Commissions Diocésaines Justice et Paix de BUBANZA, BUJUMBURA, MUYINGA et RUYIGI, en partenariat avec trois organisations locales (UNIPROBA, le Barreau de Gitega et APDH), exécute, avec l’appui technique et financier de CORDAID, un projet intitulé « Amélioration de l’accès à la terre de la femme burundaise ».

Ce projet soutenu par les Fonds du Secrétariat Général pour la Consolidation de la Paix - Peace Building Fund (PBF) – a comme objectif principal de « Renforcer et promouvoir les mécanismes d’accès à la terre pour les femmes et les groupes plus vulnérables (Batwa, rapatriées ou déplacées, personnes en situation de handicap, etc.) à travers l’amélioration de leur participation, la protection et la promotion de leurs droits fondamentaux en particulier le droit d’accès à la terre ».

Pour y parvenir, ce projet compte d’abord mettre en place, un réseau des organisations féminines. Le rôle de ces dernières est de mettre en valeur la cause des femmes et plaider en faveur d’un dialogue entre les différentes parties prenantes, de manière à favoriser les échanges, en vue de capitaliser les bonnes pratiques et cheminer vers l’amélioration du cadre légal. Ensuite,  le projet contribuera au renforcement des mécanismes de résolution pacifique des conflits fonciers au niveau communautaire, par des formations et des sensibilisations des communautés, pour que celles – ci soient sensibles à de tels conflits.

Enfin, compte tenu des pratiques communautaires discriminatoires et de la méconnaissance de la loi par la grande majorité des femmes rurales, un mécanisme de sensibilisation et de protection des droits de la femme sera mis en place au niveau communautaire par les partenaires locaux. Des ateliers de sensibilisation et d’échanges seront ainsi organisés sur les droits fonciers des femmes, des émissions radio seront diffusées et une approche de sensibilisation à l’aide de messages via les réseaux de communications sera initiée pour favoriser le partage d’expérience sur l’accès à la terre entre femmes et hommes modèles au niveau communautaire. En outre, en vue de renforcer le système de protection, une assistance judiciaire et juridique gratuite pour les femmes sera également fournie par le Barreau de Gitega en cas de conflits fonciers.

Pour contribuer à aider les femmes à mieux exprimer leurs opinions, à faire entendre leur voix et à revendiquer leurs droits, le projet compte mettre à contribution des structures communautaires intermédiaires qui vont renforcer l’éveil de conscience des femmes au niveau de la participation citoyenne. Pour ce faire, les membres de ce comité local de renforcement de la participation citoyenne des femmes, sera chargé de recueillir, au sein de la communauté les aspirations des femmes au niveau de leur participation citoyenne. Les mêmes membres vont acheminer les doléances de la communauté auprès des autorités administratives locales pour une issue heureuse. Les membres de ce comité vont également aider les femmes à réclamer leurs droits, surtout ceux liés à la terre. Bien plus, par l’intermédiaire, de ces leaders communautaires (les membres du comité de renforcement de la participation citoyenne de la femme), des sensibilisations au sein des communautés seront menées, pour qu’il y ait progressivement un changement des mentalités dans le vécu quotidien de la femme par rapport aux hommes.

Pour parvenir aux changements souhaités, nous voudrions que le consultant formateur insiste sur les thèmes suivants :

L’accès à la terre par la femme burundaise et sa problématique pour que ces leaders communautaires soient sensibles à la question foncière et agissent pour le changement positif des mentalités.

La participation active de la femme au niveau local et à l’accès à la terre afin que ces leaders communautaires sachent l’état des lieux de la participation citoyenne de la femme et renforcent l’éveil de conscience de la femme quant à leur participation citoyenne.

Les techniques de lobbying et de plaidoyer en faveur des membres des communautés dans la mesure où ces leaders formés seront des porte – parole des sans-voix.

4° Les techniques d’animation et de sensibilisations des groupes dans la mesure où ces leaders communautaires seront amenés à organiser des séances de sensibilisations au sein des communautés.

5° Le genre et les conflits fonciers.

 I. Les Objectifs de la Formation.

Cette formation poursuit  les Objectifs suivants :

1° Doter les membres des « Comités locaux de renforcement de la participation citoyenne», des connaissances sur les thématiques liées à la participation active de la femme au niveau local et à l’accès à la terre ;

2° Consolider les connaissances des membres des « Comités locaux de renforcement de la participation citoyenne» sur les techniques de lobbying et plaidoyer en lien avec la participation de la femme et son accès à la terre ;

3° Raffermir les connaissances des membres des « Comités locaux de renforcement de la participation citoyenne » sur l’approche genre.

4° Développer les attitudes et les comportements des membres  des « Comités locaux de renforcement de la participation citoyenne » en techniques d’animation des groupes.

II. Les résultats attendus de la formation.

1° Les membres des « Comités locaux de renforcement de la participation citoyenne de la femme », ont acquis des connaissances sur les thématiques liées à la participation active de la femme au niveau local et à l’accès à la terre et agissent pour le changement positif des mentalités au sein des communautés locales.

2° Les connaissances des membres des « Comités locaux de renforcement de la participation citoyenne» sur les techniques de lobbying et plaidoyer en lien avec la participation de la femme et son accès à la terre se sont améliorées et ces derniers contribuent à impulser un changement positif au sein des communautés ;

3° Les connaissances des membres des « Comités locaux de renforcement de la participation citoyenne » sur l’approche genre sont renforcés et ces derniers contribuent servent de modèles au sein des communautés quant à la cogestion et coresponsabilité entre hommes et femmes au sein des communautés.

4° Les attitudes et les comportements des membres  des « Comités locaux de renforcement de la participation citoyenne de la femme » en techniques d’animation des groupes sont développés et ces derniers organisent sans difficultés des séances de sensibilisations sur le changement des mentalités au sein des communautés.

III. Cahier de charge du consultant :

Le consultant devra :

- Produire et Présenter à la CEJP un document de formation élaboré en langue nationale sur les thématiques précisées précédemment et ce document sera mis à la disposition des participants après la formation;

- Assurer la formation des membres des comités locaux de renforcement de la participation citoyenne de la femme et à l’accès à la terre.

- Présenter sur Power Point la matière de la formation ;

- Organiser des travaux en carrefours sur des exercices de simulation en matière de plaidoyer sur la participation citoyenne de la femme et sur l’accès à la terre ;

IV. Profil des Consultants.

a. Formation universitaire dans le domaine des sciences sociales (Droit, Psychologie, Développement communautaire, Histoire, Géographie, etc.);

b. Maîtrise du contexte sociopolitique actuel du Burundi ;

c. Maîtrise du cadre national et international des  principes des Droits Humains et de la situation des femmes au Burundi ;

d. Avoir une expérience avérée en matière de formation sur les Notions de la participation citoyenne de la femme et les techniques de plaidoyer et lobbying ;

e. Avoir une maîtrise des techniques d’animation des ateliers de formation pour adultes ;

f. Connaître l’environnement de travail de la C.E.J.P ;

g. Etre disponible immédiatement et durant toute la durée de la formation.

h. Les Candidatures féminines sont encouragées.

 

V. Cible de la formation et durée de la formation.

Cette formation  concerne 120 personnes réparties en trois groupes ainsi que 3 animateurs communautaires de terrains. La formation se déroulera en 3 endroits différents à savoir, BUJUMBURA, RUYIGI et MUYINGA et durera 4 jours par équipe.

VI. Méthodologie.

Comme la formation s’adresse à des personnes adultes, la méthodologie doit être semi - expositive et semi participative. A cet effet, il est prévu de faire:

1° Une présentation sur Power Point ;

2° Prévoir des questions interactives pour éveiller les participants ;

3° Prévoir des exercices de simulation.

VII. Offre financière

- Les honoraires journaliers du consultant sont fixés à un forfait brut, toutes taxes comprises, payables après l’atelier.

- Pour tous ces paiements, toutes les taxes sont à la charge du consultant.

- Aucune autre rémunération ou remboursement des frais ne sera pris en compte par la CEJP.  

VIII. Dépôt des candidatures.

Le dossier des candidatures comprenant une offre technique et financière pour cette consultance est à déposer au plus tard, jeudi le 30 juin 2022, au Secrétariat Exécutif Permanent de la CEJP, sis à l’adresse ci-dessous :

Building de la Coordination de l’Action catholique ;

Avenue de la Mission ;

BP 7074 Bujumbura-Burundi ;

Téléphone : +257 24 31 26.

 

Fait à Bujumbura, le 20 juin 2022.

 

Parternaires: 

PARTENAIRES TECHNIQUE & FINANCIERS

Contactez-nous !

Commission Épiscopale Justice et Paix
C.E.J.P BURUNDI

Bulding de la Coordination des Mouvements d'Action Catholique -Rue de la Mission
BP: 7074 BUJUMBURA BURUNDI
TEL: +257 24 3126
Fax: +257 24 7704
Email: cejp@cejp.bi
Site web: cejp.b

Suivez-nous sur:

Domaines d’intervention

  • Bonne gouvernance
  • Cohésion sociale
  • Doctrine Sociale de l’église
  • Développement durable
  • Gestion des Mémoires
  • Leadership
  • Violences basées sur le genre
  • Vérité et réconciliation
  • Éducation à la Paix

RÉSEAU CEJP EN IMAGES

Back to Top