La promotion de la démocratie par une culture de droit, de justice et de réconciliation

Promouvoir la démocratie par une culture de droit, de justice et de réconciliation par l’éducation à la paix et la justice et par la promotion et la défense des droits de la personne humaine à la lumière de l’Evangile et de l’Enseignement social de l’Eglise est le sujet qui a occupé les membres de la CDJP Bujumbura lors de la planification triennale de ses activités, tenue du 13 au 15 décembre 2013 dans les enceintes du Grand Séminaire Jean Paul II, à Gitega Le week-end a été préféré par ce que les membres de l’Equipe de réflexion occupent d’autres fonctions dont ils ne libèrent que le week-end. Avec l’appui de Mme Anne Marie BIHIRABAKE, une chrétienne, consultant bénévole, et en présence du secrétaire exécutif de la CDJP, Mgr Jean Louis NAHIMANA, les participants ont passé en revue le contexte politique, économique, Social et technologique du Burundi à travers la méthode PEST. Ils se sont basés sur la mission que la CDJP voudrait accomplir durant les trois ans. En effet, la mission de la CDJP sera de promouvoir la démocratie par une culture de droit, de justice et de réconciliation par l’éducation à la paix et la justice et par la promotion et la défense des droits de la personne humaine à la lumière de l’Evangile et de l’Enseignement social de l’Eglise. La vision que la CDJP voudrait atteindre est une société réconciliée ou règnent la justice, la paix et la démocratie. Ensuite, les participants ont essayé de faire une analyse de ce que devait faire l’Eglise Catholique au Burundi. Plusieurs propositions ont été données mais en conformité avec l’enseignement social de l’Eglise. Cependant par la méthode FFOM, les participants ont aussi essayé d’analyser les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces qui pourront influer sur l’atteinte de sa mission. Et enfin, ce sont des activités qui ont été définies pour son plan stratégique de trois ans. Une équipe de rédaction a été mise en place pour finaliser le reste du travail qui ne pouvait pas prendre fin dans deux jours. Le plan stratégique permettra à la CDJP Bujumbura de ne pas naviguer dans l’air.

Ainsi, les activités qui apparaissent sont celles en rapport avec la réconciliation, le retour à la paix durable ainsi que l’accompagnement des élections. Dans son élaboration, les participants ont essayé d’être le plus possible en phase avec le plan stratégique de la CEJP. L’atelier a pris fin dimanche le 15 décembre 2013, à midi, par une célébration eucharistique. Dans cette messe, les participants ont confié à Dieu le travail qu’ils venaient de terminer pour qu’il porte un jour des fruits. Dans son discours de clôture, Mgr Jean Louis NAHIMANA a remercié tous ceux et celles qui se sont donnés pour la réussite de l’atelier. Il a enfin rappelé la mission des commissions Justice et paix qui doit guider cet apostolat. NIYONKURU Gaston CDJP Bujumbura Le 16/12/2013

Tags: